mercredi 30 avril 2008

La suite

Suis moi et je te fuis, fuis moi et je te suis.... (Partie 2)

C'est donc deux semaine après son retour que tout a explosé.

Ma joie d'avoir M.regard tout près de moi s'était transformée en angoisse.

Devrais-je l'appeler? Devrais-je attendre? Devrais-je l'inviter à ce super party? devrais-je...?

Je dois avouer avoir été un peu maladroite puisque tellement mélangée par la situation. Le tout a atteint son apogé un jeudi soir

Josh Wink (venu des État-Unis) mixait au Parking et tout le monde s'amusait comme des fous. J'étais arrivée avec quelques amis et M.regard était là lui aussi. J'étais un peu mal à l'aise puisque je n'étais pas arrivé avec lui (je l'avais croisé là) et il semblait s'acharner sur une certaine fille...

J'ai décidé de ne rien faire du tout et de continuer à faire la fête puisqu'il n'y avait franchement rien d'autre de mieux à faire (Ok, j'aurais pu partir mais mon état de stress m'empêchait toute action rationnelle)...

Mon coeur a fait un premier bond quand je les ai vus se rapprocher dangereusement...
Le deuxième bond (accompagné d'une sensation de panique), a retentit quand je les ai vus s'embrasser.
Le troisième (vrai belle finale en beauté) m'a achevé quand je les ai vus partir ensemble chez lui, me laissant derrière. Finie. usée.

Il avait complètement le droit. Nous n'avions aucune forme de fidélité à respecter.

J'ai eu droit à une désillusion qui devait arriver. Malgré toutes les spéculations que j'avais pu faire autour de lui, nous n'étions pas un couple.

Je n'ai donc rien fait, rien dit. "Ce qui devait arriver arriva". J'avais été bien volontairement aveugle au fait qu'un jour, ça allait bel et bien arriver...complètement cliché, encore une fois.

J'ai quand même eu une petite envie de vomir à l'idée de la fille dans sa chambre et dans son lit.

J'ai aussi décidé que cette fois, j'essaierais de ne plus le rappeler. Que je ne pouvais pas être gagnante dans cette histoire. Que j'avais assez donné, que je méritais mieux (et tous les beaux speech de mes copines...).

J'ai donc passé une semaine sans donner de nouvelles (petit rappel ici qu'on se parlait presque tout les jours).

la semaine suivante, je l'ai croisé dans mon bar préféré. Dans mon environnement. Ce soir là, j'étais en feu, j'étais belle, j'étais confiante...Mais moi, comme une parfaite idiote, j'ai flanché.

Non, je ne lui ai pas sauté au cou...mais je suis retombé dans le jeux (le but était de ne plus jouer du tout...)

-J'ai aimé sa réaction quand il m'a vu.
-J'ai aimé le fait qu'il remarque que j'avais manqué à l'appel dans la dernière semaine et le fait qu'il s'inquiète.
-J'ai aimé le fait que "la fille" du jeudi soir soit avec lui et reparte fâchée parce qu'il ne lui accordait plus une minute d'attention.
-J'ai aimé à quel point il s'en foutait éperdument et ne lui a même pas dit au revoir.
-J'ai aimé comment moi, je n'ai aucunement réagis devant lui à toute cette histoire et qu'il remarque par lui-même que je m'étais retirée dans les dernières semaine, sans dire un mot.
-J'ai adoré comment il a tout fait pour me reconquérir.

Je suis retombée dans le putain de panneau.

CLICHÉ.

Je n'ai pas été aussi forte que dans les films.
J'ai par contre profité de sa pleine attention et de son envie de communiquer (pour un fois) pour lui faire comprendre que je n'étais pas du tout à l'aise avec le fait de le savoir avec une autre.

Lui, il m'a dit que j'étais "sa personne". Qu'il n'y avait pas d'autre comme moi dans sa vie, mais que ça ne l'empêchait pas de voir d'autres filles, qu'il n'était pas intéressé à toute forme de couple et que ce n'était pas nouveaux. Il a par contre admis avoir été très difficile avec moi et que dans un sens, c'était normal que je ne sache plus où me situer.

Il m'a dit pleins de choses que je voulais entendre. Des choses que s'il m'avait dit au départ, tout aurait été plus clair.

On a eu raison les deux.

J'aurais cent fois préféré tout simplement retirer mon épingle du jeux mais les choses ne sont pas aussi faciles. J'essaie encore mais la résistance est affaiblie.

Je me déteste parce que je sais que la conversation que je voulais avec lui a été une façon pour lui de me "ravoir". Il a sentit que j'essayais de prendre une distance et il m'a dit exactement ce que je voulais entendre...et ça a réussis. aahhh cliché!

8 commentaires:

Éternel-Étudiant a dit…

Un professionnel, lolololol

Anonyme a dit…

J'ai joué a ce jeu la aussi... pendant un an et demi. Un beau gros jeu de ''suis moi je te fuis, fuis moi je te suis'' J'ai aimé, pleuré, ri et désiré plus que jamais dans ma vie! Et ca a fini le jour ou j'ai décidé que j,avais pas envie de vivre sur du temps emprunté! Par la suite, j'ai rencontré mon chum. L'homme de ma vie, rien de moins. Et au début de notre relation, j'ai faillis tout gacher parce que *l'autre*, voyant mon bonheur, voulait revenir dans le décor. J'ai résisté et depuis, je n'ai jamais regretté. Je vis sur un nuage de bonheur avec l'homme le plus hot que je connaisses.

Anonyme a dit…

Conseil de Matante Porn: Profites en à mort et si tu peux,jetes le pour un autre quand tu seras fatiguée du jeu ! Les players de la sorte se doivent de rencontrer leur Waterloo un de ces 4 et si possible,par plus pro qu'eux-même !
Bon été !!!
xxx

BeachBoy a dit…

c'est un professionel en effet, il est fort. ben des gars voudraient surement pouvoir repartir dans la face d'une fille ave cune autre pis que cette autre se ramasse a son cou encore la semaine suivante.

C'est vraiment un pro!!!

mais tu te fais tellement niaiser, c'est dommage:(

€urotrash Boy a dit…

"La première impression, la première influence extérieure sont capables de le détourner de ce à quoi il s’était juré de se consacrer une minute auparavant. Il n’a pas de caractère. Il te fera un serment, et, le même jour, avec la même sincérité, la même franchise, il se donnera à un autre ; et c’est lui-même qui sera le premier à te le raconter. Il est même capable, peut-être, d’une mauvaise action ; mais ce serait impossible de l’accuser de cette mauvaise action, on pourra juste le plaindre. Il est aussi capable de se sacrifier, et si tu savais à quel point ! Sauf que ce sera jusqu’à une nouvelle impression ; et là, une nouvelle fois, il oubliera tout. Il m’oubliera comme ça, pareil, si je ne suis pas à côté de lui à chaque seconde. Voilà comment il est !" - Dostoïveski, Humiliés et offensés

Rick a dit…

En autant que tu éprouves du plaisir à ce petit jeu, c'est okay.

Si ça te fait vraiment mal de le voir avec une autre, tire la plug ma belle.

Nayrus a dit…

Wow. Ton homme, c'est mon homme.

J'ai vécu, et vis encore, cette même situation frustrante.

Ça fait vraiment étrange de lire nos propres mésaventures amoureuses écrites par quelqu'un d'autre.

disa a dit…

AV,無碼,a片免費看,自拍貼圖,伊莉,微風論壇,成人聊天室,成人電影,成人文學,成人貼圖區,成人網站,一葉情貼圖片區,色情漫畫,言情小說,情色論壇,臺灣情色網,色情影片,色情,成人影城,080視訊聊天室,a片,A漫,h漫,麗的色遊戲,同志色教館,AV女優,SEX,咆哮小老鼠,85cc免費影片,正妹牆,ut聊天室,豆豆聊天室,聊天室,情色小說,aio,成人,微風成人,做愛,成人貼圖,18成人,嘟嘟成人網,aio交友愛情館,情色文學,色情小說,色情網站,情色,A片下載,嘟嘟情人色網,成人影片,成人圖片,成人文章,成人小說,成人漫畫,視訊聊天室,性愛,a片,AV女優,聊天室,情色