vendredi 16 mars 2007

les grandes questions

Ben oui! Fini le gris.
Comme je le pensais, ma déprime n'était que passagère et j'ai de fabuleux amis qui m'ont remonté le moral assez vite!

***
En lisant un post d'une copine, je suis tombée sur cette phrase:

«Je ne croyais pas à l'amour romantique, à l'exclusivité du couple et à toutes ces choses féminines qui rendent les femmes semblables à des lavettes. Je ne jurais que par l'amitié, le voyage et la liberté sexuelle.» -Françoise Guénette. La vie en Rose.


C'est un bon point...c'est assez semblable à ma situation ces temps-ci...

Par contre!
En discutant avec un ami sur l'amour (celui avec un A), j'ai commencé à avoir certains doutes sur mes désirs profonds...je me suis surprise à en avoir envie (c'est vraiment un aveu ici, ça me fait mal de l'avouer...)

En temps normal quand quelqu'un m'intéresse vraiment, j'ai une attitude classique: je restreint mes sentiments, par peur de m'éprendre pour quelqu'un qui pourrait me blesser.
Ou mieux encore, j'accumule un paquet d'histoires bidon dans lesquelles je suis certaine de ne pas souffrir...
c'est cool enh?

Donc! Qu'est-ce qui est le mieux?
La quête de l'Amour (quitte à en mourir) ou une vie de liberté ponctuée de réveils-gris-vide-de-sens?

Je vais tenter l'expérience:

prochaine fois que quelqu’un m'intéresse vraiment, pour les besoins de la cause et par esprit scientifique, je laisser aller mes sentiments tout feu tout flamme! On verra ce que ça donne! (bon, peut-être pas tout feu tout flamme…je ne peux pas me dénaturaliser à ce point !)

Je vous en redonne des nouvelles!

4 commentaires:

Rad a dit…

Ce que la suite de mon histoire disait était qu'elle est maintenant en couple, heureuse, en amour et elle a des enfants...

drama a dit…

Moi j'ai du mal aussi à être tout feu tout flamme depuis ma première grosse baffe. Mais je pense aussi que les filles avec qui je sors sont pas tout à fait les bonnes.

BeachBoy a dit…

moi j'ai essayé de sortir ave cune fille et voir ou ca va parce que j'tais ecoeuré de fréquenter puis de pas m'embarquer. Ben ca pas mieux marché, la seule différence c'est quand quand on s'est vite rendus comtpte que ca macherait pas, on a attendu deux fois plus longtemps avant d'arreter tout ca parce qu'on avait un status officiel comparativement aux frequentations.

Alors maintenant je suis de retour a l'ancienne stratégie. j'ai pas plus de blonde mais bien plus de fun.

jef a dit…

Quand tu vas rencontre LE gars, ta façon de voir les choses va changer. En attendant, profite de la vie !