mercredi 7 février 2007

le retour...

Il faut bien commencer en quelquepart...Alors...

En descendant de l'avion (ca commence trop bien, cette phrase..) les oreilles remplies de reggaeton, jme suis dit que le Guatemala était surement le pays le plus party sur cette terre...

En même temps, je savais que j'avais pas raison: t'es juste un peu ennervée pasque tu reviens tout juste de là, tu reviens de voyage, tout le monde dit ca en revenant de voyage, tout le monde dit ca en revenant de n'IMPORTE quel PaYs! Tu serais allé ailleurs que ca aurait été aussi bien, c'est pas pasque y'a 2-3 petits guatemaltecs attanchants là-bas que c'est mieux qu'ici...

Heyyyy mais t'es a Montreal!!...y'a un million de choses a faire, ya toujours 3-4 trucs dans une meme soirées...tu oublis pas ca quand meme? que tes la fille la plus IN LOVE avec Montreal..

Je vais donc profiter de toutes les bonnes occasion pour me défonser...quoique j'ai la vague impression que y'a pas un Montrealais qui pourrait accoter un latin (enfin, du moins un Guatemaltec) en terme de quantité d'alcool consommé dans une même nuit/jour (pasque la, on parle plus de nuits...on parle de La nuit (noire) et Le reste (le jour, le lendemain..non non c'est pas fini, on s'ouvre encore une bière)

Ok, oui ca peut arriver ici...mais souvent le monde vont prendre la soirée suivante un peu relax, là-bas tu recommence le soir même...et la journée suivante...le sommeil (enh? quoi? le somm..le quoi?) tu le trouve ou tu peux. En qqpart entre un verre de rhum, un homme et une cigarette (aahh..pas le choix quand le paquet coute 75 cent, tu te dis que tu pourrais bien être fumeur, pour si peu...).

Le reggaeton, tu finis par t'habituer..j'me disait qu'à force d'en entendre, j'allais juste me tirer une balle..mais non, tu vire quetaine toi aussi: pis ca s'attrape assez facilement:

1.
ton oreille s'habitue à une chanson ou deux (ca devient vite 5..6..15...26)
2. qqun (que tu apprécis) te la chante
3. tu as trop bu et tu te met a esseyer de chanter toi aussi (meme si ca sonne un peu dialecte..)
4. qqun te la traduis (et tu realise que le reggaeton c'est macho) mais c'est drole a cause du #3
5. tu la ré-entend en qqpart (et là, la jouissance: JE CONNAIS CETTE TOUNE!! je suis à l'autre bout du monde et je connais ENFIN uuunnneee toune qui passe ici!! et je peux meme la chanter un peu...) "Bailando la toquéééé..y ella se dejóóó...me aprovecho y pam, pam, pam..."
6. Tu danse dessus avec DA guy que tu voulais depuis qq jours...ooh les souvenirrr
7.wow...rendu a montreal: nécessité de l'entendre aussi, ici.

damn..et là, y'a personne qui comprend pkoi j'aime ca...

1 commentaire:

Mlle Ultimate a dit…

Ok, moi mon commentaire évidemment, compte pas trop, vu que le reggaeton, je l'ai dans le sang. Par contre, je ne peux qu'approuver, quand qqun te la chante... c'est toute l'association de la chanson a la personne qui fait que tu pourrais presque l'écouter en boucle. Dernièrement, ce qui m'a rendu vraiment heureuse, c'est pas qu'un Latin Lover me chante "La locura automatica", ou "Down", c'est qu'il y a ENFIN quelqu'un de pas Latin, qui me comprends! Je t'adore tout simplement et sache que sans toi, le voyage n'aurait pas été le même. Du moins, côté Party, ça c'est sur! TQM XXX